Décès Eddie Long 6 octobre 2017

Eddie Long

EDDIE LONG

1926 – 2017

Mr Eddie LONG

Eddie Long est décédé le 6 octobre. Lors de la cérémonie funéraire qui s’est déroulé au crématorium de Cuers le 13 octobre, le Président de France-Grande-Bretagne Toulon Var, M. Bernard Sasso, prit la parole pour rendre hommage à celui qui fut l’un des plus fidèles membres de l’association.

« Après la disparition toute récente de Monique Picon-Pryor, c’est un autre grand ami de France-Grande-Bretagne Toulon Var qui vient de nous quitter, frappant d’une nouvelle perte cruelle notre association.

Eddie était depuis longtemps une figure familière de FGB Toulon Var. On ne peut le dissocier de son épouse Jean décédée en 2013. Avec elle, il s’occupa pendant longtemps d’une activité aujourd’hui en sommeil : le Book Club en anglais qu’avaient initié Teddy et Monique Picon-Pryor. Les réunions mensuelles se faisaient généralement chez l’une de nos membres du centre-ville de Toulon. Les participants discutaient de livres en anglais. Eddie et Jean (avant qu’elle ne décède) participaient activement aussi au British Club Apéritif pendant la période où ceux-ci se déroulèrent dans un salon de l’hôtel La Corniche au Mourillon. Peu de réunions avaient lieu sans eux et quand ils étaient à Toulon sans nos autres amis anglais Judie et John Harrison. Pour remercier Eddie de sa participation si active à notre association, le Conseil d’administration avait décidé, voilà quelques années, d’en faire un membre d’honneur.

Eddie et sa femme étaient aussi actifs dans la vie associative de la ville. Pendant des années ils animèrent, à la demande du service Seniors de la Mairie, les ateliers de conversation anglaise à la mairie annexe de La Rode.

Eddie était un pur Cockney. Il en avait gardé l’accent gouailleur si caractéristique de la capitale londonienne. Il avait rencontré Jean pendant la guerre à une soirée de jazz et ils vécurent ensemble pendant 66 ans, De leur union naquit une fille Susan. Avec Jean, ils tinrent longtemps un pub célèbre d’Hampstead le « Horse & Groom ». L’on sait tous la place institutionnelle que tient le pub dans la sociabilité britannique. La personnalité du landlord, du tenancier en français, est essentielle pour fidéliser une clientèle. Et dans ce rôle, le couple ne pouvait qu’exceller.

Au début des années 80 ils décidèrent de venir s’installer dans le Midi de la France, à Toulon où is résidèrent jusqu’à leurs décès respectifs. Ils aimaient l’ambiance de ce quartier du Mourillon où beaucoup les connaissaient et les appréciaient. Ils aimaient notre pays et notre pays les aimait aussi. On les rencontrait souvent sur la Corniche où l’un et l’autre savouraient la luminosité de nos cieux provençaux. Après la mort de Jean en 2013, Eddie continua le rituel des promenades car désormais son épouse reposait sur ses rivages méditerranéens qu’elle avait tant appréciés. En vrai citoyen de Toulon, Eddie était un fidèle supporter du Rugby Club de Toulon (RCT) dont il aimait commenter les performances. Quelle meilleure preuve d’appartenance à une ville que d’aimer son club phare, qu’il soit de football ou de rugby !

J’aime beaucoup citer le propos d’Hélène Berr morte à 24 ans en déportation à Auschwitz :

« La seule expérience de l’immortalité de l’âme que nous puissions avoir avec sûreté, c’est cette immortalité qui consiste en la persistance du souvenir des morts parmi les vivants ».

Cette fidélité mémorielle nous l’avons à France-Grande-Bretagne Toulon Var. Au moment de quitter notre cher Eddie, nous le joignons dans nos souvenirs à ceux de son épouse Jean et de Monique Picon-Pryor. Et j’en suis sûr, que tous trois sont heureux d’être associés dans le même souvenir, dans le même élan d’affection.