Toutes les Publications De GILLES MATTERA

“English Chat” jeudi 23 septembre

ParPublié sur Lieu 39 vues

Groupe de conversation “English Chat” ou encore  “5 to 7 ESSG ”  ( English Speaking Social Gathering ), voilà une nouvelle activité gérée par Patrick et Marie-Hélène Von Meiss qui mettent à notre disposition un local ‘L’Annexe”

Quand : une fois par mois  de 17 à 19 h toujours un mercredi à partir d’octobre 

Quoi :  discussion en anglais autour d ‘un verre …. français interdit des qu’on intègre l’Annexe 

Planning

1. Le 23 septembre, 8 participants dont 2 Canadiens anglophones

2. Le mercredi 20 octobre 

3. Un mercredi en  novembre 

Forum des associations / Week-end “Portes ouvertes” 11/12 Septembre 2021

ParPublié sur 55 vues

La vie associative reprenant son cours après la crise sanitaire, FGB Toulon Var a participé à deux manifestations pour mieux faire connaître ses activités au public toulonnais. Tout d’abord le Forum des Associations qui s’est tenu au Palais Neptune et le week-end Portes ouvertes au Relais Socio-culturel Peiresc avec qui nous avons une longue association.

Pour tenir ces deux stands, FGB Toulon Var a bénéficié de l’aide et de la présence de Françoise LE TROQUER, Odette PETIT, Jacqueline SANTI, Serge GUEGUEN et Patrick VON MEISS. Martine AGIUS et Bernard SASSO ont d’autre part participé à la tenue des deux stands en particulier celui du Relais Peiresc et photographiés en compagnie de la directrice Virginie BONCOURRE.

GET TOGETHER———–APERITIF 29 juin 2021

ParPublié sur 158 vues

Cette dernière activité de la saison 2020 – 2021 a été un plein succès, avec près de 50 membres et leurs amis réunis au Bar de l’Opéra. Preuve s’il en était besoin du plaisir de beaucoup de membres de se retrouver et d’échanger après une année difficile marquée par la crise sanitaire. Un excellent apéritif dinatoire avait été préparé par l’équipe du bar de l’Opéra. En prélude à l’interval estival cet apéritif a été très apprécié.

Atelier de littérature 2021-2022

En route vers l’Océanie

Après des saisons consacrées aux littératures indienne ou pakistanaises, irlandaise, nigériane, l’Atelier de Littérature embarquera cette année pour la lointaine Océanie. Au programme de ces Ateliers mensuels, des auteurs contemporains natifs d’Australie ou de Nouvelle-Zélande. Nous avons essayé dans notre sélection, d’ouvrir sur les réalités contemporaines de ces deux pays. Des livres qui promettent donc plein de découvertes de cet univers down under.

Octobre  – Paul CLEAVE « Un employé modèle »

Novembre – Karen VIGGERS « La mémoire des embruns »

Décembre – James HARPER : « Canicule »

Janvier – Alan DUFF : « L’âme des guerriers »

Février – Ronald Hugh MORRIESON : « L’Épouvantail »

Mars – Paul CLEAVE : « La collection »

Avril – Liane MORIARTY « Petits secrets, grands mensonges »

Mai – Kate MORTON « Le jardin des secrets »

Juin – Kenneth COOK « L’Ivresse du Kangourou »

Vous pouvez télécharger cette liste sous ce lien https://afgb-toulon.net/wp-content/uploads/2021/06/ATELIER-2021-2022.pdf

ATELIER DE LITTÉRATURE 28 mai 2021 “Le cercle fermé” de Jonathan Coe

ParPublié sur 87 vues

Après “Bienvenue au club” premier volume de la trilogie “Les enfants de Longbridge” que nous avait présenté le mois dernier Valérie Krol, ce fut au tour de Sylvie Vignon-Butor de nous offrir une excellente présentation du second volume “Le cercle fermé” qui évoque l’Angleterre de Tony Blair et suivant les parcours émotionnels, politiques, sociaux des principaux personnages du premier volume devenus désormais des adultes.

Etaient présents à cet avant-dernier rendez-vous de l’Atelier : Martine AGIUS ; Jeremy ARMITAGE ; Annie DEU-FILLON notre hôtesse de l’après-midi ;  Valérie KROL ; Françoise LE TROQUER ; Jean-Michel MORETTE ; Bernard SASSO ; Josette SOULLARD ; Sylvie VIGNON-BUTOR.

VISIO-CONFERENCE ” Le Tunnel sous la Manche : aspects militaires, navals et diplomatiques, 1904 – 1919″ par Bernard SASSO 13 avril 2021

ParPublié sur 74 vues

Dans le cadre des mardis du Musée National de la Marine de Toulon, le Président de FGB Toulon Var M. Bernard SASSO a donné une visio-conférence sur des aspects souvent oubliés mais qui ont longtemps retardé la construction du Tunnel finalement inauguré en 1994

RENCONTRE AFGB // Magali TURBATTE 10 février 2021

ParPublié sur Lieu 141 vues

La crise sanitaire n’avait pu encore permettre une rencontre avec Mme Magali TURBATTE qui au sein de la nouvelle municipalité de M. Hubert FALCO est 4ème adjointe. Elle est chargée d’un large portefeuille de secteurs, allant de l’Attractivité Économique, du Tourisme et Congrès, de l’Innovation et des Relations Internationales. C’est au titre de ce dernier secteur que Mme TURBATTE a reçu 3 membres de l’association : Bernard Sasso (président) ; Chris Ludlow (vice-président) ;  Martine Agius (Trésorière).Après avoir fait un rappel de l’histoire de l’association, nos trois représentants ont fait état des activités et des projets de France-Grande-Bretagne Toulon Var. L’adjointe au maire a souligné l’importance que la municipalité attachait à une vie associative active dans notre ville. Elle  n’a pas manqué aussi de rappeler l’attachement de la municipalité aux projets que pourraient développer l’association dans les années à venir en particulier en ce qui concerne le jumelage avec une ville britannique.

Le président de FGB Toulon Var s’est pour sa part félicité de l’appui constant apporté à l’association par la municipalité toulonnaise.

RENCONTRE AFGB Toulon Var // Audrey ARNAUDO 22 février 2021

ParPublié sur Lieu 169 vues

En l’absence de la députée Mme Cécile MUSCHOTTI, retenue par ses obligations parlementaires, c’est sa directrice de cabinet, Mme Audrey ARNAUDO qui a reçu 3 membres de FGB Toulon Var : Bernard Sasso (président) ; Martine Agius (Trésorière) ; Gilles Mattera (secrétaire-général).

Le Président a rappelé la longue histoire de l’association qui a fêté voilà 2 ans son 60ème anniversaire de création officielle et  indiqué les diverses activités proposées par FGB Toulon Var.

La directrice de cabinet de la députée de la 2ème circonscription de Toulon a pour sa part indiqué, que Mme Muschotti, membre à l’Assemblée Nationale de la commission des Affaires culturelles, ne pouvait qu’être sensible aux activités de l’association et qu’elle soutiendrait toute initiative et projets que FGB Toulon Var pourrait prendre dans les années à venir.

LA SEULE HISTOIRE de Julian Barnes – Folio 2018

« Préféreriez-vous aimer davantage, et souffrir davantage, ou aimer moins, et moins souffrir ? C’est, je pense, finalement, la seule vraie question». Dès la première phrase de ce livre, nous voilà prévenus par l’auteur que ce roman est un roman d’introspection sur l’amour.

En l’occurrence, il s’agit de l’amour qui se noue entre Paul, 19 ans, et Susan, 48 ans, quand ils se rencontrent au cours d’une partie de tennis qu’ils jouent en double. Cet amour se situe d’emblée sur un plan où chacun des deux est reconnu et accepté aux yeux de l’autre pour ce qu’il est réellement et où s’établit une coïncidence des sentiments, ce qui explique que la différence d’âge ne compte pas.

Des débuts vécus avec intensité où plus rien d’autre n’a d’importance, que ce soient les conventions sociales ou leurs familles respectives (ses parents pour Paul, son mari et ses deux filles pour Susan) à la découverte de ce que va être leur vie en commun avec son lot de désillusions, d’incompréhensions, l’on va suivre l’implication que cet amour aura sur leur vie, tant au niveau social qu’émotionnel. La transformation de l’amour en d’autres sentiments aboutira à une fin assez cruelle. Ce qui fait que la question du début reste toujours posée.

Le récit va disséquer – c’est le mot qui vient à l’esprit tant Julian Barnes se livre à un méthodique travail d’analyse de l’histoire de cet amour – les différentes phases par lesquelles celui-ci va passer.

Au niveau stylistique, l’auteur divise son roman en trois parties.

Dans la première partie qui relate la rencontre et les premières années heureuses de cet amour, le récit est raconté par Paul avec toute l’ignorance et l’arrogance d’un très jeune homme ; c’est le « je » qui est utilisé. Dans la deuxième partie, la parole est toujours à Paul et concerne la vie en commun que les deux amants vont partager pendant une dizaine d’années, mais cette fois-ci c’est le « vous » qui est employé comme si Paul se parlait à lui-même plus qu’au lecteur, pour mieux essayer de comprendre des sentiments et des situations beaucoup plus complexes qu’il ne l’avait envisagés et qui le dépassent. La troisième partie est la partie de la maturité. Elle a un certain goût de doux-amer et est évoquée par un « il » anonyme sauf à la fin du récit qui narre la dernière rencontre entre Paul et Susan, où l’auteur revient au « je » mais avec un tout autre sens. La boucle est bouclée en apparence mais la question est restée sans réponse.

Valérie KROL – Février  2021

ATELIER DE LITTÉRATURE 26 janvier 2021 “La seule histoire” (Julian BARNES)

La crise sanitaire nous oblige à nous réunir en petit nombre mais cela n’empêche pas de très intéressantes discussions entre les participants. Cette fois, 6 membres étaient présents chez notre ancien secrétaire-général Jean-Michel MORETTE. Après George Orwell, c’est à un auteur encore vivant, Julian Barnes, que ce second cycle de la saison 2020 – 2021 est consacré. La présentation du livre, dont la publication est récente, a été faite de façon brillante par Valérie KROL. Elle a donné lieu ensuite à un débat passionnant sur les thèmes essentiels de ce livre à la mélodie douce-amère. Les membres assidus de l’Atelier ont eu le plaisir d’accueillir une nouvelle venue, Sylvie VIGNON-BUTOR, dont la participation à la discussion a été fort appréciée. Un compte-rendu de ce livre par Valérie KROL est disponible dans la rubrique “Lectures”.

Film VO The Duchess 15 janvier 2021

En cette période de sévère crise sanitaire, les activités de l’association sont forcément réduites. A l’initiative de Martine Agius, quelques membres de l’association, observant bien entendu les normes sanitaires en vigueur, se sont réunis chez Martine pour une séance privée du film The Duchess de Saul Dibb. Magnifiquement interprété par Keira Knightley et Ralph Fiennes, le film dessine le portrait d’une aristocrate rebelle, Georgiana Duchesse de Devonshire, dans l’Angleterre de Georges III. Le film projeté en version originale sous-titrée a recueilli une approbation générale des 5 membres inscrits à cette activité. 

La ferme des animaux de Georges Orwell par Valérie Krol

Avant de se lancer dans l’écriture, George Orwell a occupé un poste de policier en Birmanie, pays annexé à l’Empire Britannique des Indes. Il y restera 5 ans avant de démissionner, écœuré par la manière dont les Anglais (comme tous les pays colonisateurs d’ailleurs) traitent les Birmans qui ne sont pour eux que des citoyens de seconde zone, et pillent allégrement les richesses du pays. C’est là que se forge sa conviction que tout homme doit être traité sur un même pied d’égalité. Dès lors, il n’aura de cesse dans ses écrits de dénoncer l’exploitation des plus pauvres par les plus riches ou les plus puissants.

En 1936, George Orwell se rend en Espagne pour se battre au côté des républicains espagnols élus légitimement au pouvoir, qui doivent faire face aux rebelles fascistes menés par le général Franco. Il se joint aux milices du POUM, (Parti Ouvrier d’Unification Marxiste) petit parti à tendance socialiste-libertaire qui correspond le mieux à ses idéaux car il lui apparaît comme « une sorte de microcosme de société sans classes ». En 1937, il est témoin de la liquidation du POUM par le Komintern qui a pris le pouvoir au sein des républicains espagnols et de l’arrestation de ses dirigeants ainsi que de la chasse aux adhérents de ce parti. Lui-même doit fuir clandestinement l’Espagne, sa vie étant menacée. De retour en Grande-Bretagne, George Orwell, atterré par la perception erronée qu’ont les intellectuels occidentaux de l’URSS, est résolu à démontrer que toute révolution basée sur la violence ne peut que déboucher sur un régime totalitaire, SAUF PEUT-ETRE si les populations qui se sont révoltées ont un niveau d’éducation suffisant pour dénoncer fermement toute velléité d’inégalité et s’y opposer.

C’est dans cette optique qu’il écrit en 1944 « La ferme des animaux » description de la révolution soviétique et du système totalitaire qui en a découlé, instauré par Staline. Il veut montrer, étape par étape, comment un tel système parvient à l’asservissement total de sa population. Pour ce faire il choisit la satire, les hommes étant remplacés par des animaux et les pays par des fermes. Tout d’abord, un idéologue charismatique persuade les populations opprimées d’un pays autocratique que leur sort n’est pas une fatalité, mais qu’elles peuvent le changer. Pour les fédérer, le premier « outil » utilisé est un hymne révolutionnaire qui fait appel à leurs émotions, leur promettant un futur heureux où tous seront égaux (les fameux « lendemains qui chantent »).

Cette idéologie est assenée sans relâche par les idéologues jusqu’au soulèvement des populations qui sera provoqué par une situation d’injustice montée à son paroxysme. Une fois le régime oppresseur renversé, le but est d’instiller un sentiment de patriotisme chez les populations pour obtenir leur cohésion par le biais de symboles auxquelles elles peuvent s’identifier : un hymne qui leur est propre, un drapeau, un nouveau nom pour leur nation, de nouvelles lois rédigées par les idéologues, des parades ritualisées, des médailles attribuées à ceux qui s’illustrent par leur bravoure lors de batailles pour défendre leur territoire contre les anciens oppresseurs. Cependant, il y aura toujours des réfractaires qui préfèrent l’ancien régime et qui quittent le pays. Il faut alors mettre en place un plan de travail pour que les populations puissent rester autonomes par rapport aux pays voisins. Les positions hiérarchiques se précisent déjà. Ceux qui planifient le travail mais ne le font pas sont ceux qui sont instruits (ils savent lire et écrire) d’autres s’y adonnent avec ferveur (référence au stakhanovisme), certains font semblant de travailler, et enfin l’écrasante majorité travaille sans se poser de questions.

Très vite émergent des dissensions entre les dirigeants au pouvoir. L’emportera celui qui utilise comme arme la terreur pour l’éviction des autres dirigeants. Pour ce faire, il s’est entouré secrètement d’une milice privée qui lui est totalement dévouée, composée d’éléments de la population embrigadés très jeunes qui n’ont aucun scrupule à être le bras armé de leur chef quel que soit l’ordre qu’il leur donne. Mais les dirigeants dissidents ne sont pas les seuls à être victimes de ce système. Toute contestation, même minime, de la part de certains membres des populations est suivie d’une mise à mort, ce qui provoque un sentiment d’effroi et de sidération chez les populations restantes. Dès lors, le fossé se creuse de manière irréversible entre les populations et leur dirigeant dont l’entourage proche fait l’apologie (culte de la personnalité). Les inégalités se multiplient, le travail devient de plus en plus abrutissant, la nourriture de plus en plus rationnée (des populations épuisées et affamées ont peu d’énergie pour protester). Pour prévenir néanmoins toute tentative de rébellion, de brillants orateurs tiennent des discours trompeurs aux populations pour mieux les manipuler.

Toutes les erreurs, incompétences, incohérences du système en place sont attribuées à un bouc émissaire, en l’occurrence le ou les dirigeants évincés. Ainsi se réécrit l’histoire de la révolution en même temps que se développe la manipulation des populations par des slogans simplistes qui s’écartent de plus en plus des lois originelles. Le système atteint à son apogée quand l’ancien dirigeant révolutionnaire fait alliance avec les oppresseurs d’antan. Dès lors, plus rien ne les distingue. La révolution aura eu lieu en vain.

Valérie KROL Novembre 2020

IN MEMORIAM ANDRÉ GODARD 1932 – 2020

IN MEMORIAM ANDRÉ GODARD 1932 – 2020

La crise sanitaire qui frappe le monde n’épargne pas notre association. L’un de ses  plus fidèles et respectés membres, André Godard, est décédé  le jour de l’Armistice.

Né dans la Manche, c’est cependant à Toulon que se déroula la plus grande partie de la vie professionnelle d’André, ancien ingénieur de la Marine au SERNIM organisme rattaché à la Marine. Aussi loin que remontent mes souvenirs de FGB Toulon Var, je revois la figure bonhomme et joyeuse d’André. Il y avait chez lui cette Grâce si française qui tenait pour une large part à ses origines normandes et qui a toujours été l’une des caractéristiques les plus éminentes de notre Peuple. Il y avait peu d’activités de l’association où il était absent. Pendant longtemps, il participa aux Ateliers de Conversation de Norah Mooney avec la volonté tenace et toujours exigeante d’améliorer sa pratique de la langue anglaise. Il était aussi un fidèle des British Club de l’après midi (activité malheureusement désormais suspendue) et il en organisa plusieurs en particulier  à l’hôtel La Corniche du Mourillon.  Il venait aussi régulièrement aux Ateliers de Littérature, aux sorties cinéma, aux conférences et aux repas de Noël, au scrabble anglais. Il fut aussi un fidèle du groupe de marche qui réunissait, autour des organisateurs Jacqueline Santi et René Freze, d’autres membres fidèles comme Gérard Garcia. Quel plus bel exemple, en citant ses participations à toutes ces activités, de son attachement à notre association !

La suite sous ce lien https://afgb-toulon.net/wp-content/uploads/2020/11/GODARD.pdf

ENGLISH LUNCHEON 16 octobre 2020

ParPublié sur Lieu 357 vues

C’est avec beaucoup de plaisir que 8 membres (chiffre maximum) se sont retrouvés au Lycée Hôtelier Anne-Sophie Pic pour ce premier English Luncheon de la saison. Autour d’un repas de qualité (comme toujours) la conversation, exclusivement en anglais comme il est de coutume,  a été animée et pleine de bonne humeur. Monique Agnèse, Raymond Biré, Claudie Chatelier, Odile Dalle, Annie Deu-Fillon, Françoise Le Troquer,  Chris Ludlow et Bernard Sasso ont participé à ce déjeuner. 

RENCONTRE AVEC LE PROVISEUR DU LYCÉE HÔTELIER ANNE-SOPHIE PIC 16 OCTOBRE 2020

ParPublié sur Lieu 438 vues

C’est avec beaucoup de plaisir, que 3 membres du Conseil d’administration de FGB Toulon Var ont rencontré M. Henri ROUGIER nouveau proviseur du Lycée Anne-Sophie Pic. Pour cette rencontre, le Président Bernard SASSO était accompagné de Mme Annie DEU-FILLON (Vice-présidente) et Mme Françoise LE TROQUER (administratrice). Bernard Sasso a rappelé les liens qui  unissent notre association au Lycée Hôtelier et cela depuis plusieurs années maintenant. Il a évoqué les différentes contributions apportées par FGB Toulon Var aux voyages organisés par des professeurs d’anglais de l’établissement dans des pays anglo-saxons. M. Henri Rougier, en réponse, a souligné le grand intérêt que lui et l’établissement qu’il dirige désormais souhaitent maintenir avec notre association. Il a évoqué les différents actions que l’association a permises et s’en est félicité. L’échange s’est poursuivi par différentes questions posées par Mme Deu-Fillon et Mme Le Troquer permettant au Proviseur du Lycée d’apporter d’utiles précisions sur un établissement fleuron éducatif du bassin toulonnais.

CONFÉRENCE 14 octobre 2020 “Des danses anglaises à la Country Dance” par Mme Jacqueline SANTI

ParPublié sur 259 vues

Malgré la crise sanitaire, une trentaine d’auditeurs avaient fait le déplacement au Relais Peiresc pour cette première conférence de FGB Toulon Var en partenariat avec le relais socio-culturel. Professeur de lettres jusqu’à sa retraite en 2014, Mme SANTI s’est toujours passionnée pour la danse (danse de salon, danses en ligne) mais aussi pour la country dance si emblématique de l’Ouest américain. Lors de sa conférence, et malgré quelques problèmes techniques, elle sut montrer comment les danses anglaises, dont le compositeur et éditeur John Playford se fit une spécialité,  influencèrent de façon décisive la naissance de la country dance américaine. Elle ne manqua pas de souligner combien les danses anglaises furent appréciées par la romancière Jane Austen dont on retrouve l’importance dans plusieurs de ses romans. De chaleureux applaudissements conclurent cette conférence au  thème original.

Assemblée générale du 13 octobre 2020

L’Assemblée Générale est ouverte à 17h30 par le Président. Celui-ci souhaite la bienvenue aux membres présents. L’Association France-Grande-Bretagne Toulon Var compte 90 adhérents à jour de leur cotisation à la date de l’assemblée générale. 21 adhérents sont présents 25 adhérents sont représentés par des pouvoirs dûment constatés. Soit  46 adhérents. Conformément à l’article 9 des statuts de l’Association le quorum est atteint. L’Assemblée général ordinaire peut valablement être tenue.

Vous pouvez lire l’intégralité du compte rendu sous ce lien

https://afgb-toulon.net/wp-content/uploads/2020/11/AG2020fin.pdf

IN MEMORIAM JACQUES COURET 1932 – 2020

C’est avec beaucoup d’émotion que nous avons appris le décès de notre ami Jacques COURET. La cérémonie civile s’est déroulée au crématorium de La Seyne sur Mer le 26 juin. Jacques appartenait à une vielle famille de notaires bien connue à Toulon. Il était le frère jumeau de Pierre décédé voilà quelques mois. Depuis une dizaine d’années, il était membre de notre association. Il participait à nos repas de fin d’année et de fin de saison avec beaucoup d’assiduité. Il était aussi présent à nos AG et ne manquait jamais à être le premier à régler sa cotisation annuelle. Il appréciait par-dessus tout le British Club qui se réunit le dernier vendredi de chaque mois, naguère à l’hôtel La Corniche au Mourillon puis plus tard dans différents endroits de la ville. Il était toujours le premier à arriver et aimait surtout écouter les conversations en anglais qui s’y déroulaient. Il était évident qu’être parmi nous, lui donnait toujours un grand plaisir. Son amabilité, sa gentillesse étaient toujours appréciées. Il avait beaucoup voyagé. Son premier séjour avait été en Angleterre, aimait-il à se rappeler. Mais, Toulon était sa ville-chérie.

L’un des tout derniers British Club de l’après-midi le fut dans sa belle propriété sur les hauteurs du Mourillon.

La maladie, les difficultés à se déplacer empêchaient Jacques d’être présent parmi nous depuis plus d’un an maintenant. Je lui avais téléphoné à plusieurs reprises pendant le confinement. Je pouvais deviner à sa voix qu’il était heureux d’entendre une voix familière.

Jacques a décidé de nous quitter le jour du solstice d’été, quand la nuit ne semble jamais venir et que la lumière est la plus douce, la plus bienveillante, la plus prometteuse d’infini.

Il manquera à ses ami(e)s de France-Grande-Bretagne Toulon Var qui saluent avec affection et tendresse sa mémoire.

Bernard Sasso – Président AFGB Toulon Var

SOIRÉE CINÉMA LA CIOTAT 26 juin 2020

A l’invitation de l’association Art et Essai Lumière présidée par Mme Florence Pescher, plus d’une trentaine de membres de FGB Toulon Var ont participé à cette soirée de cinéma. Elle avait lieu dans l’un des lieux les plus emblématiques de l’histoire du cinéma : l’Eden où fut projeté l’un des premiers films des Frères Lumière.

La soirée a commencé par une courte intervention du président de FGB Toulon Var qui a présenté l’œuvre de Jane Austen Emma publié en 1815. Puis a été projetée l’adaptation qu’en a faite la réalisatrice Autumn de Wilde. Le film, sorti en avant-première dans la région, a rencontré une large approbation du public présent. Une grande partie des spectateurs s’est ensuite retrouvée sur l’esplanade du cinéma pour un repas convivial, animé par le groupe Celt & Pepper.

Et c’est bien après minuit que beaucoup sont partis, enchantés par cette belle animation ciotadine.

Atelier de littérature 2020- 2021

ATELIER DE LITTERATURE 2020 – 2021

La toute récente actualité a donné une nouvelle vigueur aux livres d’un des plus grands écrivains de langue anglaise du XXème siècle : George Orwell. C’est donc avec lui que nous démarrerons cette nouvelle saison.

Nous poursuivrons avec deux auteurs contemporains mais qui ont déjà acquis le statut de classiques : Julian Barnes, dont l’œuvre considérable est fortement appréciée en  France.

Nous terminerons l’année avec les trois livres de Jonathan Coe qui forment une trilogie romanesque sur l’Angleterre contemporaine : « Les enfants de Longbridge ».

George ORWELL

EN OCTOBRE 2020       « 1984 »

EN NOVEMBRE 2020     « La ferme des animaux »

EN DÉCEMBRE 2020     « La fille d’un pasteur »

Julian BARNES

EN JANVIER 2021        « La seule histoire »

EN FÉVRIER 2021         « Le fracas du temps »

EN FÉVRIER 2021         « Le fracas du temps »

EN MARS 2021              « Arthur & George »

Jonathan COE

EN AVRIL 2021             « Bienvenue au Club »

EN MAI 2021                «Le cercle fermé »

EN JUIN 2021        « Le cœur de l’Angleterre »

CINÉ CLUB 10 Mars 2020 ENCHANTED APRIL

Pour ce nouveau rendez-vous chez Philippe Mouren où une quinzaine de membres étaient présents, c’est une comédie romantique qui avait été choisie : “Enchanted April” adaptation par le réalisateur britannique Mike Newell du roman éponyme d’Elisabeth Von Arnim publié en 1922. «A tous ceux qui aiment les glycines et le soleil. Italie. Mois d’avril. Particulier loue petit château médiéval meublé bord de la Méditerranée» Comment résister à une pareille offre! Lotty Wilkins, son amie Rose et deux autres colocataires se lancent dans l’aventure et partent sans prévenir, ou presque, leurs époux, pour un séjour d’un mois dans ce château ; elles veulent y trouver le soleil, le repos et réfléchir sur leur vie passée et à venir…

SCRABBLE ANGLAIS 15 février 2020

Carton plein pour cette rencontre mensuelle de l’activité qui pour la première fois s’est réunie au café Saint-Cyprien, sympathique lieu convivial près de la Cathédrale

Huit membres ont participé à cette rencontre : Martine AGIUS, Monique AGNESE, Valérie KROL, Françoise LE TROQUER, Bernard SASSO, Josette SOULLARD, Jacqueline SURMONT, Micheline TAXIL.

CINÉ CLUB VO 5 février 2020 “Tom Jones”

C’est un classique du cinéma britannique qui a réuni en ce début février 2020, une vingtaine de membres de l’association : “Tom Jones” réalisé en 1963 par Tony Richardson. Tiré du célèbre roman d’Henry Fielding “Histoire de Tom Jones, enfant trouvé” (1749), Richardson a su donner à son film tout le picaresque, le charme gaillard et gouailleur de la Merry England qui tranche si vivement avec la période suivante : le siècle de Victoria. Deux acteurs inoubliables prêtent leurs traits aux deux personnages principaux : le jeune Albert Finney est Tom Jones et Susannah York la délicieuse Sophie Western.Mis en appétit par ce chef d’œuvre, les membres ont savouré un repas-partage une nouvelle fois convivial.

“William Butler YEATS : la voix poétique de l’Irlande (1865 – 1939” par Brigitte SABATIER 6 février 2020

FGB Toulon Var, avait eu le plaisir, voilà 3 ans, d’accueillir la poétesse Brigitte SABATIER, membre de l’Académie du Var, pour une conférence remarquable sur Agatha Christie. Cette fois, devant un public trop peu nombreux malheureusement, Mme SABATIER a évoqué avec talent le grand poète irlandais William Butler Yeats, Prix Nobel de Littérature en 1923 et l’un des instigateurs du renouveau de la littérature irlandaise.

Entrecoupant son propos de lectures de poèmes de Yeats dont le célèbre “Au pied de Benbulben” écrit peu avant la mort du poète, Mme SABATIER a su communiquer aux auditeurs sa passion pour l’une des plus grandes figures irlandaises du XXème siècle.

“Jules VERNE et l’Outre-Manche : de l’anglophilie à l’anglophobie” par Bernard SASSO 24 janvier 2020

C’est dans le cadre de la  belle exposition “Jules Verne Des Abysses aux étoiles” au Muséum d’Histoire Naturelle situé dans le cadre du Parc Burnett, que Bernard SASSO, président de FGB Toulon Var, a donné une conférence sur un thème qui lui est cher : Jules Verne et l’Angleterre. Parmi l’assistance se trouvaient M. Jérémy MAGGIORE nouveau conservateur adjoint du Muséum et Mme Cécile POMET-SANTANIELLO, chargée de développement des publics. 

Le célèbre auteur fut en effet passionné par l’outre-Manche où il effectua son premier voyage hors de France. Il éprouvait vis-à-vis de l’île des sentiments contradictoires et ambivalents : l’admiration pour l’ingéniosité et le savoir-faire britannique mais aussi la méfiance ancestrale et maritime à l’égard d’un ennemi héréditaire. Un mélange passionnant d’anglophilie et d’anglophobie que le conférencier a tenté d’expliquer.

” Two cultures by Train” Chris LUDLOW 16 janvier 2020

C’est devant une salle bien remplie et attentive que Chris LUDLOW s’est exprimé dans un anglais accessible à tous. Chris, qui réside à Toulon avec son épouse Françoise, est un peintre du rail internationalement reconnu et plusieurs de ces tableaux sont dans des collections privées. 

Passionné par la vie du rail, Chris avait choisi comme thème l’histoire des chemins de fer au Royaume-Uni et en France, montrant bien combien ces deux pays si proches mais si différents ont construit des traditions ferroviaires qui font aujourd’hui encore la joie de milliers d’amateurs.

Des applaudissements nourris ont conclu cette conférence, preuve s’il en était besoin de l’intérêt qu’a suscité ce sujet parmi le public fidèle du Relais Peiresc. M. Guiseppe GALLI, nouveau directeur du Relais était présent et s’est aimablement prêté à une photo avec le conférencier et son épouse ainsi que des membres de FGB Toulon Var.

Galette des rois

Une quarantaine de membres étaient présents pour ce rendez-vous annuel et convivial qui démarré la nouvelle année. Comme lors des précédentes occasions, cette galette était offerte par l’association.  Un choix de livres en anglais mais aussi en français offerts par plusieurs membres de l’AFGB Toulon Var ont été mis gratuitement à la disposition des membres présents qui ont apprécié l’initiative.

Les 60 ans de l’association AFGB de Toulon – Var 27 novembre 2019

Accueillis par le proviseur du Lycée Hôtelier Anne-Sophie Pic, M. Didier ANDRÈS, et Mme Anne-Laure GERAUDIE, responsable  la section de langue anglaise, plus de 60 membres et invités étaient présents pour le 60ème anniversaire officiel de l’association…..

Parmi les invité(e)s deux membres du Conseil municipal Mme Jacqueline MARTIN-LOMBARD, conseillère municipale déléguées aux Jumelages, Affaires Européennes et Internationales représentant M. Hubert FALCO, ancien ministre, maire de Toulon et Mme Colette GLUCK conseillère municipale déléguée à la culture représentant M. l’adjoint à la Culture. Mme Geneviève LEVY, députée du Var, retenue à Paris par les travaux parlementaires s’était fait représenter par son attaché parlementaire M. Philippe PECASTAING. Étaient aussi présents M. Gilbert BUTI président de l’Académie du Var, M. Kevin LITTLE Président de France-Etats-Unis Toulon Ouest, M. Jérémy MAGGIORE adjoint à la Conservatrice du Muséum d’Histoire Naturelle et Mme Cécile POMET-SANTANIELLO, M. Philippe MOUREN qui accueille régulièrement le ciné-club de l’association.

Après avoir remercié l’assistance de sa présence, Bernard SASSO, président de l’association, a fait un bref historique de l’association en rappelant que FGB Toulon, bien qu’officiellement crée en octobre 1959, a été fondé au début des années 30 et qu’elle a depuis continué à mener des actions afin de toujours maintenir et développer l’amitié franco-britannique.

Le délégué général honoraire de France-Grande-Bretagne Paris, M. Gérard HOCMARD a ensuite pris la parole et fait une présentation générale de l’histoire de l’association FGB. Puis il a lu une lettre de M. Patrick  HÉNAULT président de FGB Paris :

« Retenu à Paris par des obligations, je confie à Gérard Hocmard le soin de vous présenter les vœux que les membres de France-Grande-Bretagne Paris et moi-même formons pour ce 60ème anniversaire de la refondation de France-Grande-Bretagne Toulon Var.

Le  calendrier mensuel des activités montre son impressionnant dynamisme et on s’en réjouît pour elle. Cela témoigne de l’implication de l’équipe qui l’anime et au premier chef de celle de son Président.

Les circonstances rendent  plus nécessaires que jamais l’entretien de la flamme de l’amitié entre la France et la Grande-Bretagne, Souhaitons-nous les uns et les autres que nos associations y œuvrent encore longtemps et avec fruit »

Gérard Hocmard  a ensuite remis à Bernard Sasso la médaille de France-Grande-Bretagne.

Un apéritif convivial servi par les élèves du lycée hôtelier a conclu sa manifestation parfaitement réussie

Trafalgar – 21 octobre 1805 une tragédie inutile – par Rémi MONAQUE – 5 décembre 2020 –

C’est avec un grand plaisir que l’AFGB Toulon Var a accueilli l’amiral Rémi MONAQUE au Relais Peiresc en présence de son nouveau directeur M. GALLI.
L’amiral, sorti de l’École Navale en 1955 et après plusieurs commandements a la mer, a terminé sa carrière comme chef d’État-major et directeur des Études de l’École Supérieure de Guerre.
Passionné d’histoire, il consacre sa retraite à la recherche historique. Il a ainsi publié plusieurs biographies de marins célèbres comme Suffren, Latouche-Tréville mais aussi, plus récemment “Une Histoire de la Marine Française” qui a reçu en 2017 le Grand Prix de l’Académie de Marine.
A l’occasion de sa venue l’amiral Monaque a parlé d’un sujet auquel il a consacré un ouvrage : la bataille de Trafalgar qui à la fin 1805 opposa la flotte franco-espagnole du vice-amiral Villeneuve à la flotte britannique du célèbre amiral Nelson.
Parmi l’assistance nombreuse et attentive se trouvaient des descendants de l’amiral français défait lors de cette bataille.

Rémi Monaque avec M. GALLI nouveau directeur du Relais socio-culturel Peiresc.